Je n'ai pas toujours aimé les bandes dessinées...

bandes-dessinees

Quand j’étais jeune et que j’avais des périodes de bibliothèque à l’école, nous n’avions le droit d’emprunter qu’une seule BD sur 5 livres. C’était la même chose à la bibliothèque municipale où sur 10 livres, seulement 3 d’entre eux pouvaient être des BD. J’avoue que dans mon cas, ça ne me dérangeait pas vraiment parce que je n’ai jamais vraiment été fan des BD. Par contre, pour mes frères c’était tout le contraire. Nous avions chacun une petite bibliothèque dans notre chambre et la leur était remplie de bandes dessinées. Ils les dévoraient littéralement (Dragon Ball, Garfield, Astérix et Obélix, Spirou, Boule et Bill, Kid Paddle, et j’en passe). À vrai dire, je pense que je leur dois entièrement mes connaissances actuelles des bandes dessinées, car ils m’amenaient, malgré moi, à m’y intéresser un peu. Ils aimaient tellement ça que ça piquait ma curiosité de voir ce qu’il y avait de si intéressant dans ce genre de livre…

Pour moi, une bande dessinée c’était plate parce que je devais tenir compte à la fois des images et du texte pour faire du sens de toute l’histoire. Alors qu’avec un roman, je me faisais ma propre image à partir de ce que je lisais. Mes frères, au contraire de moi, aimaient cette double lecture et prenaient toujours un moment pour regarder les images et non pas juste lire le texte… Chose que j’arrivais difficilement à faire. J’aimais pouvoir me concentrer à 100% sur le texte et imaginer les scènes décrites dans ma tête. 

LE JOUR OÙ TOUT À CHANGÉ

Ce n’est que quand je suis devenue orthophoniste et que je me suis mise à réellement m’intéresser à la lecture de bandes dessinées que j’ai compris tout leur potentiel dans l’apprentissage de la lecture, mais aussi dans le développement du vocabulaire et des compétences langagières.

En effet, j’ai rapidement constaté que, de manière générale, les garçons du primaire préféraient lire des bandes dessinées à des romans classiques. C’est également le cas pour les garçons qui ont des difficultés sur le plan langagier excepté qu’ils ne sont pas toujours intéressés par la lecture. C’est d’ailleurs souvent tout un défi pour moi de les y intéresser, mais c’est quelque chose que je considère de vraiment important, car la lecture apporte énormément sur le plan du développement langagier (pour un article donnant des trucs pour intéresser votre enfant à la lecture, c'est juste ici). Bref, tout ça pour dire que lorsque je suis devenue orthophoniste, je me suis rendue compte qu’une des façons d’intéresser les jeunes à la lecture passait notamment par les bandes dessinées. Après tout, c’est toujours mieux de lire une bande dessinée que de ne pas lire du tout. Qu’en pensez-vous?

RAISONS POURQUOI J’AIME LES BANDES DESSINÉES

(1) Les textes sont courts… Une des raisons principales pourquoi j’aime tant les bandes dessinées maintenant (et que je les exploite pas mal beaucoup dans ma pratique), c’est parce qu’elle présentent souvent de courts textes accompagnés d’images qui soutiennent la compréhension du lecteur.

(2) Elles ne font pas trop bébé… Pour les enfants qui présentent des difficultés de langage et/ou de lecture, il est très difficile de ne pas se sentir moins bon lorsqu’on constate qu’on doit encore lire des « livres de jeunes » alors que nos amis peuvent lire de petits romans. Les bandes dessinées s’adressant à un large public, autant des jeunes que des adultes peuvent lire une même bande dessinée, ce qui fait que l’enfant ne sent pas qu’il n’est pas à la hauteur.

(3) Elles font travailler les inférences… Comme toute l’information n’est pas contenu dans le texte, le jeune doit faire des liens entre les images et les bulles de dialogue. Autrement, il ne pourra saisir tout le sens de l’histoire racontée.

(4) Elles se lisent rapidement… Pour les enfants qui présentent des difficultés de lecture ou qui n’aiment pas lire, avoir à lire un long texte ou plusieurs pages, c’est assez pour les décourager d’ouvrir un livre.

(5) Il y en a réellement pour tous les goûts et tous les âges… On trouve des BD pour tous les styles de lecteurs (garçons et filles) et pour tous les âges (même pour ceux qui ne savent pas lire! Oui oui!). Alors, il n’y a plus vraiment d’excuses pour ne pas lire!

Ah et parce que ça me tente, je vous donne en bonus une autre raison pourquoi j’aime les bandes dessinées hi hi!

BONUS ! Parce qu’elles permettent de mieux comprendre les bases du dialogue… Ça ne parait pas, mais gérer et amorcer une conversation, c’est tout un art. Et plusieurs des enfants qui présentent des difficultés langagières éprouvent de la difficulté à faire. La bande dessinée représente un excellent moyen de leur montrer comment un dialogue s’établit et de les aider à en comprendre plus facilement les principes.

Psst! Si vous préférez la vidéo, je vous ai résumé tout ce beau contenu juste en bas de la page sur ma chaîne Youtube. 

ET MES COUPS DE COEUR DANS TOUT ÇA?

Je ne peux tout simplement pas vous faire l’éloge de bandes dessinées sans vous partager mes coups de coeur et ce que j’aime de ces bandes dessinées! Alors voici une liste de mes BD préférées classées par âge, mais on s’entend que, selon moi, elles sont super pour TOUS les âges. 

Pour les 3-6 ans

Petit PoiluPrincesse Lily et Titos et Ilda

Ces bandes dessinées sans texte sont super amusantes, car les enfants s’amusent à lire les images. Ils apprennent donc rapidement les rudiments de la lecture de la bande dessinée et si on veut, on peut même s’amuser à inventer des dialogues entre les personnages. Avec mes plus vieux avec qui je travaille l’écriture et les conversations, on crée les dialogues de personnages. C’est vraiment génial! En plus, les histoires sont toujours bien loufoques donc fous rires garantis!

Les contes de Pouss’ de Bamboo

Ceux qui me connaissent savent à quel point j’aime tout ce qui touche de près ou de loin les contes traditionnels pour deux raisons : 1) TOUT LE MONDE les connait ; 2) Les enfants les adorent et les connaissent souvent par coeur en raison de toutes les adaptations. Et bien, cette série de BD est une autre adaptation des grands classiques, mais ce que j’aime particulièrement, c’est que dans chaque livre, l’histoire est présentée sans texte d’abord, ensuite les enfants peuvent s’amuser à dessiner de nouveau les personnages et finalement, la version est présentée avec texte. Bref, toutes les possibilités s’offrent à vous avec ces options.

Ptit Boule et Bill

On connait tous, de près ou de loin, le duo Boule et Bill. Ces personnages si attachants sauront également conquérir le coeur des plus jeunes avec cette série les mettant en vedette alors que Boule avait 5 ans. Les images sont belles, simples et les textes également. Ça peut constituer une belle option pour les plus vieux ayant des difficultés, mais qui veulent lire les mêmes livres que les autres. 

Pour les 6-9 ans

Les blagues de Toto

La réputation de Toto n’est plus à faire. Ce petit garçon d’âge scolaire est reconnu pour ses prouesses et ses aventures extra-scolaires. J’aime beaucoup le fait que les enfants peuvent s’identifier au personnage et qu’on peut alimenter les discussions et leur réflexion en faisant des liens entre leur vécu et leurs opinions et ce qu’a fait Toto.

Les p’tits Diables

Une autre série que j’adore, car elle est un peu dans le même genre que Toto et permet à l’enfant de discuter et de réfléchir en établissant des liens entre son quotidien et les aventures que vivent les protagonistes.

La BD dont vous êtes le héros

Je n’ai pas encore eu l’occasion de me procurer ces bandes dessinées, mais je sais pertinemment qu’elles risquent de faire tout un tabac ici à la clinique. Souvent, avec ce genre d’histoire, l’enfant doit réfléchir aux options et j’aime utiliser ce genre de texte pour travailler l’élaboration du discours et l’argumentation. Il choisit l’option A, je lui demande pourquoi il la préfère à l’option B ou encore je lui dis que selon moi l’option B est meilleure. Alors, cela laisse place à une belle discussion et réflexion. En plus, avec cette collection, j’ai cru voir qu’il y avait parfois des énigmes à résoudre, ce qui est génial à la fois pour les inférences et le raisonnement logique. 

Pour les 9-12 ans

Garfield

On ne peut pas parler de bandes dessinées sans parler de Garfield! Garfield je l’aime tout simplement parce que je l’aime hi hi! Ce que j’aime particulièrement, c’est que Garfield étant un chat, les bulles de dialogue avec John sont en fait des pensées, alors je trouve intéressant d’aborder cet aspect avec les jeunes. 

Les Simpson

Chez nous, les Simpson ont marqué mes frères. Encore aujourd’hui, ils écoutent souvent les épisodes qui jouent à la télévision et qui sont toujours aussi populaires. Les Simpson, je les aime particulièrement parce qu’il y a des épisodes à la télé donc on peut se servir de celles-ci pour mieux appuyer la compréhension des bandes dessinées. C’est d’ailleurs l’une des premières bandes dessinées que je recommande à mes jeunes qui aiment cette famille pour le moins originale.

Kid Paddle

Kid Paddle a été un incontournable pour mes frères. D’ailleurs, plusieurs garçons s’identifient à ce personnage adepte de jeux vidéos dont la grande soeur est pour le moins envahissante. J’aime particulièrement les passages où ça alterne entre la vie de Kid Paddle et du personnage de son jeu vidéo fétiche. Pour certains enfants, faire la distinction entre les deux n’est pas toujours facile alors cette BD représente un bel outil de travail.

Évidemment, vous comprendrez qu’il existe une foule d’autres bandes dessinées qui mériteraient d’être davantage mises de l’avant, mais j'en ferais sûrement un encyclopédie si je me lançais. 

Maintenant que vous avez lu tout ça, dites-vous que la prochaine fois que vous passerez devant une librairie avec votre enfant, une bande dessinée peut être tout aussi riche qu’un roman.