Mon opinion sur les dépistages gratuits en orthophonie

mon-opinion-sur-les-depistages-gratuits.jpg

Pour différentes raisons, les cliniques et services privés d’orthophonie se font de plus en plus nombreux au Québec. L’une de ces raisons est d’ailleurs le peu de postes et d’emplois offerts dans le secteur public… même si les besoins sont criants…

Dans les dernières années, devant le peu de possibilités dans le secteur public, plusieurs orthophonistes graduées (moi compris), se sont tournées vers le privé. Pour ma part, j’ai toujours envisagé le secteur privé comme le lieu où je pourrais m’épanouir, mais ce n’est pas le cas de certaines orthophonistes qui y travaillent « en attendant » de trouver un emploi qui leur convient au public.

C’est ainsi qu’on a vu l’offre de services au privé en orthophonie augmenter. Les listes d’attentes auxquelles on s’inscrivait autrefois pour avoir accès à des services au privé sont maintenant chose du passé. Les clients ont dorénavant l’embarras du choix pour trouver le service et surtout l’orthophoniste qui leur convient. D’une part, c’est un beau problème de savoir que, dans un certain sens, nos services sont maintenant plus accessibles.

D’autre part, parce qu'il y a toujours deux côtés à une médaille, on voit de plus en plus d'offres de gratuités et de baisses de prix associé à cette offre grandissante de services au privé. C'est le cas notamment des dépistages gratuits

Pourquoi un dépistage?

En gros, un dépistage, c’est une procédure dite préliminaire où l’orthophoniste vous rencontre vous et votre enfant pendant une période de temps limitée (souvent entre 15 et 30 minutes) soit à domicile ou dans ses locaux et au terme de laquelle elle pourra vous dire si oui ou non votre enfant a besoin de services en orthophonie.

Plusieurs cliniques offrent des rencontres à des moments précis où vous pouvez prendre rendez-vous et vous rendre directement en clinique afin que l’orthophoniste puisse « évaluer » très sommairement votre enfant et vous donner son avis.

Le dépistage vous permet donc d’avoir l’heure juste et de vous guider quant aux mesures à mettre en place si besoin est.

Ça devrait faire partie de l'offre de services...

Je vois souvent des cliniques mettre de l’avant ces fameux dépistages sur leurs réseaux sociaux en les présentant comme un extra et une offre super intéressante. Pourtant, cela ne devrait être ni un extra ni une offre à ne pas manquer…

Quand vous appelez une orthophoniste*, vous devriez pouvoir discuter avec elle et poser vos questions. D’ailleurs, lors du premier contact téléphonique, les questions que vous pose l’orthophoniste sur votre enfant et votre situation ainsi que les explications qu’elle vous fournit constituent une forme de dépistage… et c’est gratuit! D’autant plus qu’il est rare que ce premier appel dure moins de 10 minutes. Vous venez donc de passer ce fameux dépistage sans même avoir eu besoin de vous déplacer!

Généralement, au terme d’une discussion téléphonique, à moins d’un cas EXTRÊMEMENT complexe, l’orthophoniste devrait être en mesure de vous orienter vers les ressources nécessaires selon les besoins ou de vous recommander une évaluation et un suivi en orthophonie.

Alors voilà! Vous venez de passer un dépistage par téléphone, totalement gratuit, qui vous a même évité un déplacement pour 15 minutes de rencontre et qui vous a mis en confiance avec une professionnelle qualifiée.

À vous mes collègues orthophonistes :

Une bonne stratégie marketing... vraiment?

D’un point de vue marketing, offrir un dépistage gratuit est une façon d’attirer de la clientèle à sa clinique et peut-être de « closer » une vente dans le cas où un enfant aurait besoin de services en orthophonie.

L’affaire, c’est que le dépistage n'oblige pas nécessairement les parents à faire affaire avec vous. Ainsi, ils pourraient trouver une clinique qui est plus proche de leur maison et amorcer un suivi là-bas plutôt qu’avec vous, l’orthophoniste qui a mené le dépistage.

Outre cela, d’un point de vue extérieur, comment pensez-vous être perçue par vos compétiteurs lorsque vous offrez des dépistages gratuits? Pour plusieurs, pas pour la majorité on s’entend, le fait de voir que vous offrez des dépistages gratuits (à moins que votre offre soit vraiment révolutionnaire et que votre but soit autre que de peut-être avoir plus de clients), ça donne l’impression que vous n’arrivez pas à avoir assez de clients par vous-mêmes donc vous vous tournez vers la gratuité.

Les grands entrepreneurs et marketing masters de ce monde vous diront d’ailleurs que la baisse des prix et la gratuité ne sont JAMAIS la solution (mais ça c’est un autre sujet). Offrir la gratuité ainsi dévalue vos services et votre compétence dans un certain sens.

Pensez à votre profession

En tant qu’orthophoniste au privé, une des choses qui me tient le plus à cœur est l’innovation. C’est important pour moi de voir comment je peux sortir des sentiers battus et offrir un service professionnel et éthique qui répond à des besoins changeants. Le tout en demeurant accessible certes, mais pas à n'importe quel prix...

Bien que je ne sois pas contre la gratuité à certains égards, je peux vous confirmer que les dépistages gratuits ne font pas partis de ces options que je considère, et ce, pour diverses raisons :

  • Ça arrive souvent qu’en tant qu’orthophoniste, on rassure des parents inquiets pour le développement de leur enfant qui suit très bien la courbe normale. C’est d’autant plus agréable pour le parent de savoir qu’on a pu répondre rapidement à ses questions sans qu’il ait eu à se déplacer pour se faire dire qu’il n’a pas besoin de nos services…

 

  • On est dans une ère où l’être est très fort et où notre personnalité compte pour beaucoup. Personnellement, je préfère offrir un premier contact un peu plus long au téléphone où j’ai pris le temps de bien répondre au parent que de tout de suite lui proposer un rendez-vous (peut-être même pas nécessaire) pour dépistage. D’ailleurs, je vous paris que le parent appréciera d’autant plus cette approche et sera plus enclin à vous recommander chaudement à quelqu’un qui aurait réellement besoin de vos services ou à vous rappeler plus tard s’il s’avère qu’il en aura besoin. Et si vous me dites que vous offrez ce contact plus long au téléphone, en plus du dépistage gratuit, alors je vous répondrai que vous perdez au change.

 

  • L’autre problème que l’on constate parfois avec ces fameux dépistages c’est qu’en 15 minutes, il peut être très difficile d’avoir l’heure juste quant aux réelles habiletés langagières de l’enfant si celui-ci ne collabore pas. Cela peut parfois biaiser notre impression clinique donc donner l'impression qu'on est moins professionnelle qu'on ne l'est réellement… Pour ma part, je préfère de loin, si j'en ai besoin, demander au parent de filmer son enfant durant une période de routine (repas, bain, etc.) et de m’envoyer cette petite vidéo qui sera plus représentative du quotidien. D’autant plus qu’avec l’omniprésence de la technologie de nos jours, les enfants ne sont plus du tout impressionnés par les photos et les vidéos que l’on prend avec nos téléphones intelligents.

Voilà pourquoi vous ne me verrez pas annoncer des dépistages gratuits sur aucune de mes pages professionnels. Si je n’ai qu’un seul conseil à vous donner chères collègues orthophonistes du privé, c’est le suivant :

Plutôt que faire comme tout le monde et d’offrir des dépistages gratuits tout simplement, offrez quelque chose de plus dans cette gratuité. Ou encore, misez sur une autre gratuité plus cohérente avec vos services qui vous permettra d’agir avec professionnalisme tout en augmentant votre clientèle. Je vous promets que les possibilités ne manquent pas. Il ne vous suffit que de les réfléchir et de les mettre en place…

Avec tout mon respect.

Votre orthophoniste nouveau genre

 

P.S. Pour une version vidéo de ce même billet, vous pouvez cliquer tout simplement sur l'image ci-dessous.

 

*Pour alléger le texte, j'utilise ici le féminin du fait de l'omniprésence des femmes dans ma profession, mais je n'ai pas moins de respect pour mes collègues masculins.