Pourquoi maîtriser la langue ce n'est pas important qu'en français

Maitriser-la-langue-pour-apprendre.png

Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours A-DO-RÉ la langue française. Lire et écrire, décortiquer les règles de grammaire, connaitre l'étymologie des mots, c'est tout moi. Mon copain lui, c'est tout l'inverse. Il DÉTESTE le français, la lecture et l'écriture au plus haut point et il ne le fait que par obligation professionnelle.

Je me rappelle quand on était au Cégep, il avait beaucoup de difficulté dans ses cours de français et moi, en bonne tutrice de français, je l'aidais beaucoup. Puis, le jour où il a terminé tous ses cours de français, il a avec grand plaisir jeté (recyclé en fait) tous ses livres et notes en disant : « Bon enfin j'aurai pu jamais à me concentrer pour bien écrire et d'être obligé de lire... »

Je peux maintenant vous dire que 12 ans plus tard, il doit écrire et lire plus que jamais!

Tout apprentissage passe par le langage

On pense à tort que la lecture, l'écriture et le langage en général ce n'est utile qu'en français puisque c'est ce qui y est le plus directement associé. Miiinp (entendre le son d'un klaxon à un quiz quand on n'a pas la bonne réponse). Le langage c'est TELLEMENT plus large que juste des règles de grammaire et d'orthographe et formuler des phrases! 

Si vous ne me croyez pas, j'ai pensé vous dresser une liste (TRÈS) sommaire des matières, situations où la lecture, l'écriture et le langage en général sont nécessaires voire essentiels...

Utiliser le langage dans les matières scolaires

  1. En mathématiques : pensez aux consignes à lire pour bien répondre à la question, au paragraphe de résolution de problème, aux étapes qu'il faut écrire pour s'assurer qu'on a bien résolu le problème et qu'on n'a rien oublié...
  2. En sciences : pour développer ses connaissances en science, l'élève doit souvent faire des lectures dans les manuels scolaires, puis répondre à des questions. Aussi, il faut souvent faire des recherches pour des travaux et présentations orales. Ainsi, l'élève aura à écrire des mots clés en lien avec sa recherche sur Internet (pas toujours évident de savoir comment écrire certains termes plus scientifiques) et à lire des paragraphes pour faire le tri dans les résultats de recherches. Il devra ensuite faire le tri de tout ça pour élaborer un plan et organiser son discours afin que son travail/oral fasse du sens.
  3. En éducation physique : comprendre et expliquer les règles d'un jeu représente souvent un défi de taille pour les enfants. Même si le jeu implique de bouger, la compréhension et l'explication des règles sont pourtant 100% langagières.

Je n'ai listé ici que trois exemples, mais vous comprenez que le langage est à l'avant-plan des apprentissages scolaires, mais également du bon fonctionnement de l'élève au sein de la classe. D'ailleurs, cet article est le premier d'une série où je vais décortiquer plus en profondeur à quel point le langage est utile et comment il peut avoir un impact sur notre vie.

Le langage APRÈS l'école

Contrairement à ce que mon copain aurait pu penser notamment pour la lecture et l'écriture, ce n'est pas parce qu'on n'a plus de cours de français qu'on cesse subitement d'avoir besoin du langage... 

Eh non! Disons qu'il s'est retrouvé un peu désillusionné lorsqu'il a démarré son entreprise et qu'il a constaté la quantité faramineuse de courriels qu'il devait rédiger ET lire...Sa balloune a pété assez vite et assez fort comme on dirait en bon québécois (pour les français, ça signifie qu'il est vite retombé sur terre). Plus on a de responsabilités, plus on doit mettre nos compétences langagières à profit.

Si vous vous y arrêtez un instant, pensez à TOUTES les occasions où vous utilisez le langage et vous constaterez bien vite que ça fait partie de votre quotidien...

  • Poser une question à un commis/vendeur ou encore commander au restaurant.
  • Expliquer une notion à vos collègues de travail. 
  • Résumer un problème que vous avez rencontré au bureau à votre conjoint(e).
  • Envoyer des courriels.
  • Lire des articles pour le travail ou encore tout simplement lire pour vous divertir. 
  • Lire les panneaux de circulation pour trouver un nom de rue.
  • Lire les étapes d'une recette et aussi connaitre le nom des ingrédients.
  • Etc.

Pratiquement toute occasion est sujette à utiliser le langage.

D'ailleurs, l'analphabétisme, la dyslexie et le trouble du langage sont souvent présentés comme des handicaps invisibles. Cela est tout à fait légitime quand on comprend à quel point le langage fait partie intégrante de notre vie « fonctionnelle » en société. 

Et vous? Avez-vous déjà rencontré des situations où vous vous sentiez limités parce que la communication avec vos interlocuteurs n'était pas claire? Comment vous êtes-vous senti dans ce moment?